Bonjour à toutes (?) et à tous !

Tout d’abord, sachez que je ne vous oublie pas, je tiens bien continuer mon article sur windows server … mais … comment dire … disons que la détermination n’est pas un mot très courant dans mon vocabulaire, et du coup … j’ai un peu comme qui dirait la flemme de continuer, pour l’instant. Mais ça va venir, hein !

Toutefois, plutôt que ne rien dire, je vais quand même vous faire part de l’évolution de mes petits projets de serveur.

Grâce à un ami, je suis maintenant doté d’un vrai serveur Compaq Proliant

Le voici ici, à … gauche … accompagné de mon serveur Active Directory – DHCP – DNS – stockage

Quelques infos sur la bête, pour commencer.

Il s’agit d’un Compaq Proliant ML370 G1. Il est doté de deux Pentium 3 à 733Mhz, de 640 Mo de RAM.
Son stockage se compose de deux disques de 9Go SCSI montés en RAID 1 (miroir), ainsi que d’un disque de 80Go IDE monté en rack.

Gros plan sur le rack contenant le disque dur de 80Go, donnant à celui-ci un regard dramatique et langoureux.

Il a pour système d’exploitation Windows Server 2003 R2.
Ce serveur offre les services suivants : serveur Web (consultable à cette adresse) et serveur FTP.
Pour le web, j’utilise ISS6, PHP et MySQL et pour le FTP, c’est FileZilla Server qui prend la main.
Le seul problème de ce serveur … comment dire ? Je dirais qu’organiser un diner romantique à coté d’une piste atterrissage à Roissy serait une meilleure idée que de le faire à coté de ce monstre.

Voilà, vous savez tout sur ce bébé, parlons un peu de son petit camarade.

On peut ici constater la déstructuration des formes liée à la nature profonde et à l’alignement de Mars et de la Terre.

Ce petit gringalet (comparé à son brotha) se distingue par les caractéristiques suivantes :
Pentium 4 à 3.30Ghz, 1,5Go de mémoire vive
Stockage de 120 + 250 + 250Go, dont 2 disques en rack.
NVidia GeForce 7600GS 256Mo (Comment ça, ça n’a aucune importance ?)

Propulsé par Windows  Server 2008 R1, il offre les services suivant :

DNS – Active Directory – DHCP – Stockage domestique.

Rien de plus à dire a priori sur celui-ci, si ce n’est que les tutoriels que je suis censé proposer son tirés de sa mise en place.

Passons maintenant à l’environnement de « travail »

Confort et sérénité … Deux mots qui ne qualifient pas ces photographies.

Les serveurs sont connectés au même écran/clavier/souris via un switch KVM, qui me permet de basculer d’une machine à l’autre lorsque je me rend dans la salle pour faire une administration physique (ce que je ne fais pas très souvent, j’utilise généralement la prise de contrôle à distance).
Comme on peut le constater, l’écran des serveurs est posé sur un magnifique switch Cisco Catalyst 2950. Celui-ci, vous pouvez le voir, est exploité au maximum de son potentiel. J’ai pu obtenir celui-ci à l’aide de la même personne qui m’a infligé le Compaq.

Voilà, c’est tout pour la visite guidée. Ce petit monde fonctionne ici depuis bientôt 2 mois je crois, et ce, sans soucis … ce qui est en soi un exploit !

A bientôt pour de nouvelles aventures chocolatées !!!