Continuons maintenant avec la préparation de la carte SD. Encore une fois, il faut mettre les mains dans le cambouis !

Je conseille vivement d’utiliser une carte SD qui tient un minimum la route. La mienne est une Toshiba de 2Go (fournie avec la 3DS je crois), et franchement, on sent qu’elle n’est pas faite pour cette utilisation.

Préparation de la carte SD

La carte sera donc divisée en deux partitions : une partition Système de 128Mo et une partition de stockage, composée du reste de la capacité, qui servira à conserver les préférences de XBMC, les addons, les images, bref, tout ce qui est également nécessaire au fonctionnement du système.

Vérifiez que vous disposez des packages suivant : parted, e2fsprogs et dosfstools. Si ce n’est pas le cas, installez les grace à la commande suivante :

sudo apt-get install parted e2fsprogs dosfstools

La suite de ce tutoriel part du principe que /dev/sdb représente votre carte SD.  Pour déterminer l’emplacement de ma carte SD, j’ai utilisé l’utilitaire graphique Gparted, et j’ai vu que ma carte était bien /dev/sdb.

Pour commencer, il faut supprimer toutes les partitions

sudo parted -s /dev/sdb mklabel msdos

Puis on créé une partition de 128Mo FAT32 bootable

sudo parted -s /dev/sdb unit cyl mkpart primary fat32 -- 0 16
sudo parted -s /dev/sdb set 1 boot on

Un seconde partition, composée du reste de l’espace disponible :

sudo parted -s /dev/sdb unit cyl mkpart primary ext2 -- 16 -2

Ensuite, on formate les partitions et leur attribue un nom. La 1ère partition en FAT32 sera donc System, et la partition ext4 sera la partition Storage.

sudo mkfs.vfat -n System /dev/sdb1
sudo mkfs.ext4 -L Storage /dev/sdb2

On force un rechargement de la table de partition :

sudo partprobe

On arrive maintenant à la croisée des chemins. Si la compilation n’est pas terminée, vous n’avez plus qu’à attendre que ce soit le cas. Sinon, vous pouvez continuer !

Installation de OpenELEC sur la carte SD

On commence par se placer dans le répertoire où se trouve OpenELEC. Si vous l’avez compilé à la racine de votre répertoire perso, alors, tapez la commande suivante (sinon, adaptez) :

cd ~/OpenELEC.tv

Maintenant, il faut copier les différents fichiers sur la carte. Ces commandes partent du principe que vous avez nommé la partition réservée au système « System ».

sudo cp build.OpenELEC-RPi.arm-devel/bcm2835-driver-*/boot/arm128_start.elf /media/System/start.elf
sudo cp build.OpenELEC-RPi.arm-devel/bcm2835-driver-*/boot/bootcode.bin /media/System/
sudo cp build.OpenELEC-RPi.arm-devel/bcm2835-driver-*/boot/loader.bin /media/System/
sudo cp target/OpenELEC-RPi.arm-devel-20120424035956-r10695.system /media/System/SYSTEM
sudo cp target/OpenELEC-RPi.arm-devel-20120424035956-r10695.kernel /media/System/kernel.img
sudo echo "dwc_otg.lpm_enable=0 root=/dev/ram0 rdinit=/init boot=/dev/mmcblk0p1 disk=/dev/mmcblk0p2 ssh quiet" > /media/System/cmdline.txt

On démonte la carte SD

sudo umount /dev/sdb1
sudo umount /dev/sdb2

On branche tout ça dans le Raspberry Pi, et en avant !

 

Sources utilisées pour la rédaction de ce tutoriel :

Openelec.tv

articles :

OpenELEC meets Raspberry Pi – part 1
OpenELEC meets Raspberry Pi – part 2

legeektechno.fr

articles :

OpenELEC pour Raspberry Pi
OpenELEC 2.0 (beta)