Si on était dans un monde parfait, on aurait pas besoin d’aller jusqu’au frigo pour chercher à manger, des tireuses à bière seraient directement incorporées dans les tables basses, on aurait pas besoin de travailler tout en ayant budget illimité, les brevets logiciels n’existeraient pas, les logiciels seraient libres, la neutralité du net ne serait pas menacée et les Freebox se connecteraient sur des fibres optiques Orange ou sur le câble pour se relier au net, et en Gigabit symétrique évidemment. Tant qu’à faire, puisqu’on est dans un monde parfait, autant y aller à fond !

En attendant tout ça, et en écoutant le thème de Jurassic Park (je ne sais pas pourquoi moi-même), je me suis « pécho » une carte mère mini-ITX avec un Celeron Dual Core 1.8 GHz fanless, ainsi qu’un boitier également fanless, afin d’en faire un petit routeur.

Pourquoi?

Cisco RV180

Prochainement je pourrai souscrire enfin à la fibre optique Orange avec du 200/50 (j’aurais préféré 50/200) mais il est absolument hors de question de m’emmerder avec une Livebox à la con, en location, avec un loopback de merde. Alors la question de brancher un routeur directement sur l’ONT s’est posée naturellement. Seul problème, il semble que mes petits routeurs Cisco RV180 ne soient pas assez configurables. Alors autant prendre les devants et se mettre en place un routeur à base de PC. J’ai commencé par chercher du PC embedded mais je ne trouvais pas ce que je voulais.

Donc en gros il me fallait :

  • Un boitier pas trop encombrant, silencieux
  • Une carte mère peu encombrante, de préférence à CPU fanless intégré et avec deux Gigabit ethernets

Économies oblige, j’ai recyclé une barrette de DDR3 2 Go qui trainait, et j’utilise une clé USB comme disque système.

Mon choix s’est porté sur :

  • Une carte mère Gigabyte GA-C1037UN-EU
  • Un boitier Antec ISK 110 VESA

En regardant dans la configuration de la carte mère, on peut régler la vitesse du ventilateur. J’ai donc adjoint un ventilateur sur la grosse grille du boitier afin de garantir le silence absolu et un bon refroidissement.

Un routeur, oui, mais encore faut-il un système.

J’ai par le passé été utilisateur de SmoothWall et IPCop. Je n’ai pas trouvé cela désagréable mais j’ai décidé pour l’occasion de passer à du plus « couillu », PfSense. Une distribution parfaite pour faire un routeur/pare-feu basée sur Packet Filter d’OpenBSD.

Je vous laisse vous documenter vous-même pour le choix de la distribution a installer, par exemple ici. Évidemment, vous pouvez toujours ajouter un disque dur et installer ça normalement…

Dès que possible, je détaillerai la configuration pour vous passer de votre LiveBox.